AVIGNON 2018

 

SAMEDI 14 JUILLET

Je suis un peu de loin Avignon, les critiques, tout ça tout ça… Et je suis quand même surpris… Comment dire… Il y a une pièce que j’ai moyennement aimé et je ne comprends pas les critiques dithyrambiques, l’enthousiasme qu’ont certains pour celle-ci.

Sinon je vais regarder Iphigénie sur Arte ce soir, torse nu, en caleçon. Ou je vais aller dormir, parce que c’est ma première journée de vrai repos depuis… depuis…

 

VENDREDI 13 JUILLET

Alors que je termine d’écrire les dernières chroniques de ma première session, je voudrais préciser plusieurs choses : je retournerai à Avignon très bientôt, pour trois jours, durant lesquels je prendrai un peu plus de temps pour moi et flâner et aller voir les expos de la Collection Lambert, de la Maison Jean Vilar, et manger une glace Deldon… On pourrait également s’interroger de mon absence dans le In. Pour ceux qui lisent ce blog plus ou moins régulièrement, je vais à 90% dans les théâtres subventionnés. Avignon est un peu l’exception. J’ai pris cette année le parti de voir les pièces du In à Paris, durant la saison 18/19, pour les spectacles qui seront programmés à ce moment-là. Il y a également un aspect financier indéniable, puisque la place dans l’abonnement d’un théâtre parisien est moins chère qu’à Avignon. Certes il n’y a pas le prestige du lieu (ceux qui ont vu « Sopro » l’an passé au Cloître des Carmes savent de quoi je parle), ni le « j’y étais, je l’ai vu avant les autres », mais ce n’est pas bien grave. En 18/19, je verrai tout de même Kreatur de Sasha Waltz, OVNI(s) du collectif Ildi Eldi, Trans de Didier Ruiz, le spectacle de François Chaigneaud et Nino Laisne, La reprise de Milo Eau, ce qui n’est déjà pas si mal.

DIMANCHE 8 JUILLET

M’y voilà en plein dedans. 2e jour et je vois 4 spectacles par jour. Les chroniques des spectacles vus sont déjà en ligne et je travaille d’arrache pied pour que ceux vus aujourd’hui soient publiés demain 24h après avoir vu le dit spectacle. Pas simple, j’y reviendrai plus tard…

J’apprends pas mal de choses, notamment de mon nouveau statut de blogueur accrédité (je n’arrive pas à me considérer comme « journaliste culturel » comme il est inscrit sur ma carte d’accréditation… peut-être parce que je ne suis pas un journaliste culturel, mais tout simplement un passionné, un blogueur, un chroniqueur à la rigueur à l’audience réduite, soyons honnête, même si je n’ai aucun point de comparaison.

Quoi qu’il en soit, je tente, jour après jour, de constituer le planning du jour suivant. Pas simple quand un certain théâtre que j’affectionne particulièrement est aux abonnés absents. (Mazette, je vais devoir payer ma place ??? Oui, je paierai aussi ma place quand il le faudra) et voici donc mon planning qui évoluera au fur et à mesure des réservations et autres conseils…

SAMEDI 7 : CONSTANCE (CinéVox) / PABLO MIRA (Chapeau d’Ébène) / BATMAN CONTRE ROBESPIERRE (Train Bleu) AN IRISH STORY (Artéphile)

DIMANCHE 8 : LODKA (Chêne Noir) / LOVE & MONEY (11 Gilgamesh Belleville) / LES TRAVAUX AVANCENT À GRANDS PAS (11 Gilgamesh Belleville) / LE MAÎTRE ET MARGUERITE (11 Gilgamesh Belleville)

LUNDI 9 : UN GARÇON D’ITALIE (Transversal) / LÉOPOLDINE HH (Arrache-Coeur) / 100 M PAPILLON (Manufacture) / J’ADAPTE UNE PARTIE DE MOI QUE J’ABANDONNE (Doms)

MARDI 10 : LA VIOLENCE DES RICHES (Carmes) / ROUKIATA OUEDRAOGO (Train Bleu) / ODE MARITIME (Parvis d’Avignon)

MERCREDI 11 : SI RICHARD SI (Béliers) / POLAROÏDS (Train Bleu)

******

FIN JUIN

Je ne sais pas encore à quoi va ressembler mon Festival d’Avignon. J’y resterai a priori 8 jours complets. Le Off n’a pas encore édité son fameux catalogue mais on peut déjà trouver les programmations de certains théâtres sur leurs sites, comme la Manufacture ou le 11 Gilgamesh ou des avants-programmes comme le théâtre des Halles ou le théâtre des Doms. Ces théâtres sont et resteront, je l’espère, les valeurs sûres du Festival Off, grâce à leur originalité, leur sérieux, leur sens de la découverte. Déjà certains spectacles figurent sur mes tablettes. J’assisterai au minimum à 3 spectacles par jour, soit au moins 24 sur mon séjour. Je ne veux pas faire la course à celui ou celle qui en verra le plus. Même si pour la première fois, j’aurai autour du cou la carte professionnelle presse/blogueur, je ne veux pas voir n’importe quoi, je veux prendre le temps, c’est essentiel. Et je dis également 3 pour me laisser surprendre par un 4e qui s’inviterait grâce aux recommandations, aux rencontres…

Bref, j’ai bien hâte d’être à Avignon le samedi 7 juillet… Même si je ne sais pas encore sous quelle forme vont se présenter mes chroniques, il se pourrait même qu’il y ait du son et pourquoi pas des images animées ou non-animées.

FESTIVAL OFF : déjà vus (déjà chroniqués) à Paris ou lors des précédentes éditions du festival Off

Dans le IN, j’attends la programmation finale du Festival d’Automne et du Théâtre de la Ville pour faire mon choix.  Mais dans mes attentes, il y a des artistes comme le collectif Ildi Eldi, Jan Martens, Ivo Van Hove…

ARCHIVES : AVIGNON 2017

 

Publicités