Nachlass – Pièces sans personnes (Rimini Protokoll / MC93 Bobigny)

(de quoi ça parle en vrai)

« Huit personnes qui ont choisi de préparer leur départ imaginent leur chambre de mémoire, mettant en scène le témoignage de ce qu’elles souhaitent laisser après leur disparition. Une expérience sensible où chaque spectateur est invité à visiter les pièces scénographiées comme autant de seuils entre la présence et l’absence. » (source : ici)

nachlass1hrcreditsamuelrubio
Crédits photos : Samuel Rubio

(ceci n’est pas une critique, mais…)

Comme à mon habitude, je n’ai absolument rien lu en rapport avec cet objet non identifié. J’étais également incapable de dire ce qu’avait bien pu présenter le Rimini Protokoll auparavant, mais je savais que je devais voir ce Nachlass, et pas seulement en souvenir de mes cours d’allemand LV1.

En sortant du théâtre, je dis à la personne qui m’accompagnait : « Je crois que je n’écrirai rien sur ce qu’on vient de voir. » Non par manque d’intérêt, mais parce que j’avais béni ce choix de n’avoir rien lu, rien subi non plus, à l’heure de l’omniscience virtuelle. Et que je ne voyais pas comment en parler sans en dévoiler le contenu. Et pourtant, deux jours plus tard, j’écris.

« Nachlass », c’est le titre. En allemand, « nach » signifie « après ». « Lass » du verbe « lassen », laisser. Mais il peut prendre n’importe quel sens, c’est un peu comme le « get » en anglais, tout dépend de la particule ou de la préposition qu’on lui associe.

« Pièces sans personnes », c’est le sous-titre. Parce qu’effectivement, nous sommes dans une installation artistique et que nous ne croiserons personne, hormis les spectateurs avec qui nous partagerons huit moments intimes. Parfois émouvants, touchants, ludiques aussi, malaisants rarement, mais toujours pudiques. Huit pièces aux atmosphères savamment étudiées, mais en respect, je pense, avec ces personnes qui, apparemment, ont accepté de se livrer. Parce qu’ici, il n’y aucune notice, on ne nous dit pas : c’est vrai, c’est pas vrai. Parce que la déformation d’un spectateur averti nous fait toujours douter de la véracité de ce genre d’oeuvre dite documentaire.

Je ne voulais pas écrire, parce qu’on pense inévitablement à soi, à ce qu’on va laisser derrière nous.

Dans un mois, j’aurai quarante ans. La moitié d’une vie. En principe.

 

NACHLASS (pièces sans personnes)

Conception Rimini Protokoll (Stefan Kaegi / Dominic Huber)

Vidéo Bruno Deville – Dramaturgie Katja Hagedorn – Son Frédéric Morier – Assistantes conception Magali Tosato et Déborah Helle – Assistantes scénographie Clio Van Aerde et Marine Brosse – Conception technique et construction du décor Équipe du Théâtre de Vidy

Jusqu’au 17 novembre 2018 à la MC93 Bobigny

 

(une autre histoire)

J’avais quel âge quand on me la proposa ? Avant cela, une autre histoire, toujours.

Un jour, par curiosité, je posai à ma conseillère une question sur les emprunts immobiliers, pour un appartement dans Paris.

Sourire de la conseillère. Question de la conseillère : « Mais vous faites quoi de votre argent ? » Réponse de moi : « Ben, je voyage ? » Conseil de la conseillère : « Voyagez moins ! » La première chose que je fis en rentrant chez moi : acheter un aller retour Paris Montreal.

Je crois que mes conseillers changent tous les ans. J’en vois un sur deux. Bonne moyenne. Deux conseillers plus tard…

Le nouveau conseiller me regardait droit dans les yeux : « Vous avez déjà pensé à souscrire à une assurance obsèques ? Cela ne coûte que 3€ par mois et vos proches n’ont rien à débourser. Vous êtes marié ? Vos parents sont encore en vie ? Des enfants ? »

Je regardai le vague qui entourait mon conseiller dont j’ai déjà oublié le nom : « Euh… À vrai dire, je n’y avais pas pensé (je ne veux pas y penser)… Je suis encore jeune tout de même. »

Le nouveau conseiller se figea : « Mais Monsieur, tout le monde meurt ! »

J’ouvris la bouche pour répondre à cette déclaration fracassante, mais aucun son ne sortit de ma bouche.

vu le samedi 10 novembre 2018 à la MC93 Bobigny

prix de la place : invitation Télérama

Textes (sauf mention contraire) : Axel Ito

Publicités

Une réflexion au sujet de « Nachlass – Pièces sans personnes (Rimini Protokoll / MC93 Bobigny) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s