Deux mille dix-neuf (partie deux)

Je suis celui qui prend des photos floues, pas cadrées, mal éclairées.

J’aime prendre des photos avant le début des spectacles. Parfois après. Jamais pendant les saluts. Sauf quand je ne veux pas applaudir.

En janvier…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

J’ai enfin lu les Lettres non-écrites des Idoles, telles que Doreen ou Monsieur Fraize. On voudrait revivre les Convulsions que nous a causé La Lettre Écarlate, mais pas forcément revoir une Cléopatre in love avec ce Couple témoin malgré la Générosité de Dorcas.

En février…

Capture d’écran 2019-12-29 à 11.39.48.png

J’ai vu des pièces seul, en groupe, accompagné d’un ou une ami-e. Parfois même avec des rencards d’un soir (« Tu comprends, j’ai une passion, c’est le théâtre, baby, si tu veux me voir, faut que tu prennes une place pour ce spectacle, je ne touche même pas de com, c’est pour la beauté du geste, baby »)

J’ai parfois eu envie de partir, de faire pipi, j’ai quelquefois dormi, je l’avoue.

A cour, à jardin, au premier rang, derrière un grand, pile au milieu.

J’ai enchainé deux, trois voire quatre pièces.

Passé des heures incalculables à consulter les programmes, à modifier mon agenda, à noter dans un fichier excel tout ce que je voyais, tout ce que je dépensais.

(les analphabètes, dark circus, les tables tournantes, chanson pour gigi, maradona et moi, kafka sur le rivage, heptameron,)

En mars…

Capture d’écran 2019-12-29 à 11.45.22.png

 

Je ne veux pas me la péter, mais quand je suis arrivé au Théâtre de l’Atelier avec J., on devait être placé au balcon, côté jardin. Judith Davis (La Légende de Bornéo par le collectif L’Avantage de Bornéo) est déjà sur scène, elle me reconnait, me salue, me sourit et me dit, comme ça, qu’on devrait peut-être changer de place, nous installer à des places plus centrales s’il y a de le place, ce qu’on a fait. Dommage que je sois seulement venu avec une amie et pas une fille que j’aurais voulu impressionner. Cela lui aurait fait un de ces effets…

(saison sèche, hernani c’est un scandale, le direktor, belgian rules, loretta strong, of balls, books and hats, la légende de bornéo)

En avril…

Du tourisme théâtral. Quand je retourne à Marseille (ce mois-ci au Mucem, le spectacle d’Anouk Grinberg et Nicolas Repac, à la Colline en 2020), je regarde toujours si y a un spectacle ou un concert à voir. Cet été, je pars au Québec pendant 5 semaines et je fais mon programme en fonction des festivals. En décembre prochain, je retournerai au Québec. À Québec et je m’entends déjà répondre aux deux personnes qui me proposent un café si jamais je passe par Montréal : « A priori non, il n’y a aucun spectacle à cette période de l’année. » Je suis un véritable ami.

(stan, the hidden force, le voyage de g. mastorna, fanny bloom, shira eviatar, hard to be soft, jr, magie, hymen hymne, sunbengsitting, kreatur, purge baby purge, la nuit des taupes, et pourquoi moi je dois parler comme toi)

En mai…

J’ai dansé sur « Run Boy Run » de Woodkid dans la salle du bas du Théâtre de la Bastille. J’ai aussi joué les mains dans les poches une scène de « Après la répétition » d’après Bergman.

(faudra un jour que je comptabilise le nombre de fois où j’écris « je »)

(happy child, cataract valley, en réalités, désobéir, roses, constance verluca, antioche, le champ des possibles)

En juin…

Joker, je n’ai rien d’intéressant à écrire.

(le futur dans les nuages, les évaporés, mon fric, yokaï, romano nervoso, moving with pina)

En juillet…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Chaque année je me dis : « C’est la dernière année ! » Mais j’y reviens toujours. Avignon… Cette année, ce ne sont pas les spectacles qui m’ont le plus marqué (même si Le Massacre du printemps…) mais la qualité des rencontres, des échanges, des retrouvailles. Je suis quelqu’un de sentimental. Un jour, ça me perdra. Ou bien est-ce déjà arrivé ?

(les 5e hurlants, la cité idéale, radieuse et éternelle, louise os’man, charly chanteur, le massacre du printemps, la maison de thé, hercule à la plage, veillons et amrons-nous en pensée, laterna magica, j’ai rencontré dieu sur facebook, marx et la poupée, guerre et si ça vous arrivait, iphigénie à splott, la paix dans le monde, joie, trouble, le groenland, exit, 11 septembre 2001)

En août…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai fait le tour des théâtres montréalais. Ils étaient tous fermés, mais c’était pas bien grave. J’avais besoin d’éliminer la poutine et les crèmes glacées de chez Chocolats Favoris de mon organisme. Et les bières aussi des micro-brasseries locales. Je suis gourmand, c’est un de mes défauts, avec la curiosité et le perfectionnisme, évidemment.

(Sharon Van Etten, Bayonne, St Paul and the Broken Bones, Interpol, Kurt Vile and the Violators, Cathy Gauthier, Laura Laune, Jean-François Provençal & Julien Corriveau, Lesbo Vrouven, Headache24, Gus Englehorn)

En septembre…

Capture d’écran 2019-12-29 à 11.55.26.png

Je donne mon nom à l’accueil : « Je suis moi et je viens pour Le Blog de Nestor. » On m’annonce que j’ai une place réservée. Pas à mon nom, mais y a le petit papier « réservé » collé au dossier du fauteuil. Pas peu fier. Deux rangs devant moi, je reconnais le crâne d’un critique. J’aime reconnaître les gens et surtout ne pas me faire reconnaître. Appelez-moi Anne Eaunime.

(le mont analogue, infini, la fin de l’homme rouge, tchekhov à la folie, data mossoul, michel cloup duo, troy von balthazar, tarquin, palace, les siestes acoustiques)

En octobre…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A sa façon de mourir, je sus qu’il ne s’agissait pas d’une poupée qui faisait non. L’oeil du tigre l’avait abandonnée. Elle ne voulut pas de cette nouvelle peau, de ce mariage. Ses rêves se rassemblèrent en un être nommé Matisklo, qui demanda à Georges… non… qui eut ce projet de répéter toujours trois fois à Georges le même mot anglais…

(the way she dies, la petite fille qui disait non, stallone, le mariage, new skin, l’assemblée des rêves, matisklo, please please please, le projet georges)

En novembre…

Capture d’écran 2019-12-29 à 11.56.12Capture d’écran 2019-12-29 à 11.56.22

1 spectacle = 1 micro-anecdote

Toujours cette appréhension, quand tu t’asseois derrière un acteur qui se fait passer pour un spectateur… Quand tu t’asseois au premier rang, tu ne peux pas voir les gens qui arrivent… Sylvia… Silvia… Aller du Centquatre à un bistrot dans le 18e et boire… (et rentrer à pied à 3h du matin, parce que tu as toujours eu la flemme d’installer Uber sur ton téléphone… comprendre « Je suis trop radin pour me payer un taxi ou un VTC… mais ça veut dire quoi, VTC ??? »)… 275e fois que je refuse de prendre La Terrasse… J’ai bien quelque chose à dire, mais j’ai désormais peur d’être lu par telle ou telle personne. La prochaine fois, je ne dirai pas que je suis moi… J’avais appelé deux de mes peluches Capi et Dolce. Je m’insurge contre le fait que Jonathan Capdevielle ait supprimé de son récit Dolce. Ou bien est-ce le dessin animé de mon enfant qui a ajouté cet animal ?

(les bonnes, moving in concert, sylvia, les mille et une nuits, le présent qui déborde, pièce, des territoires, rémi)

En décembre…

Capture d’écran 2019-12-29 à 11.56.40.png

Six jours de grève et la lutte continue.

(palatine, the new power generation, granma, louis-jean cormier, salomé leclerc, l’enfant-océan, xenos)

Adieu deux mille dix-neuf.

 

Textes : Axel Ito

Photos : Instagram @pas1critique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s