La Violence des Riches (Gornikowski / Théâtre des Carmes / Avignon Off)

(de quoi ça parle en vrai)

La violence des riches est la toute première adaptation à la scène des travaux des sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot sur les « riches », et en particulier sur l’augmentation des inégalités dans les pays occidentaux. « Vaguement Compétitifs » propose en 2018 une nouvelle et seconde version de son spectacle, drôle, mordante et enrichie de recherches et d’enquêtes sur ces écarts croissants. Il y est question de la violence sociale inouïe de ces inégalités, des risques pour la planète même, mais aussi de ce qui s’invente déjà chez nous et ailleurs face à cette violence des riches. (source : ici)

 

c.-Georgia-Robin
Crédits photos : Georgia Robin

 

(ceci n’est pas une critique mais…)

Je ne sais pas si c’est moi, mais j’ai comme l’impression qu’il y a aujourd’hui énormément de spectacles en rapport avec la lutte des classes, les inégalités sociales, etc. Nous avons d’un côté les spectacles qui content la lutte des Fralibs, Samsonite, Lejaby, etc. et de l’autre des spectacles comme celui d’Audrey Vernon « Comment épouser un milliardaire ? » et celui-ci. Beaucoup de points communs entre ces deux spectacles : une recherche documentaire importante, une réactualisation permanente du propos (références à Serge Dassault, etc.), de l’humour et ne l’oublions pas, même si ça peut paraître évident : du théâtre, grâce au trio d’acteurs au jeu assez savoureux !

Je ne rentrerai dans le débat politique ou sociétal, même si je n’en pense heureusement pas moins. Mais « La violence des riches » a l’intelligence d’être instructif tout en nous faisant (sou)rire plus ou moins jaune et parfois (souvent) dodeliner de la tête. Les artistes ont également conscience que leur discours peut parfois paraître manichéen, ce qu’ils parviennent à désamorcer par une pirouette.

Cela dit, la question que je me suis posée pendant le spectacle était la suivante : Ce spectacle ne prêche-t-il pas déjà, uniquement des convaincus ? Le but de ce genre de spectacles est peut-être de dire qu’il y a encore de l’espoir, que la prise de conscience est possible et que surtout si les luttes se fédèrent, pourquoi pas…

Ps : J’ai un niveau de 6/20 au niveau de la bourgeoisie, soit au-dessus de la moyenne de la salle le jour où j’ai assisté à la représentation (3,2/20). Je ne sais pas ce que je dois en conclure.

 

LA VIOLENCE DES RICHES

Compagnie Vaguement Compétitifs

Texte Stéphane Gornikowski d’après les travaux de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot

Mise en scène Guillaume Bailliart

Avec Grégory Cinus, Malkhior et Louise Wailly  en alternance avec Lily Chartiez-Mignauw

Création lumières Annie Leuridan – Scénographie Marilyne Grimmer et Yvonne Harder – Régie Caroline Carliez – Avec la participation artistique d’Etienne Gaudillère, Laurent Hatat et Jeanne Menguy

Jusqu’au 25 juillet 2018 à 11h25 (sauf les jeudis) au Théâtre des Carmes (Avignon Off)

 

vu le mardi 10 juillet 2018 au Théâtre des Carmes (Avignon Off)

prix de ma place : invitation

 

(quand je note des phrases pendant le spectacle…)

Bon, je n’arrive pas à me relire. Y avait une phrase autour de la prison, des pauvres condamnés à… mais je n’ai pas la suite.

« On achèvte bien les artistes. »

Voilà ce que je suis parvenu à relire dans mes notes écrites plus ou moins dans le noir ou en regardant l’action sur scène, car je déteste rater quoi que ce soit, je ne sais plus très bien.

 

Textes (sauf mention contraire) : Axel Ito

Publicités

Une réflexion au sujet de « La Violence des Riches (Gornikowski / Théâtre des Carmes / Avignon Off) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s