Francis sauve le monde (Compagnie Victor B. / Centre Wallonie Bruxelles)

(quand on ne lit pas la bible)

Francis sauve le monde ? Pourquoi pas ? On en aurait bien besoin…

(de quoi ça parle en vrai)

« La Compagnie Victor B présente un ovni théâtral complètement décalé, inspiré de la BD « Francis ». Un petit théâtre de marionnettes et de peluches, plein de petites histoires qui en racontent une grande : celle de l’homme et ses travers. » (source : ici)

_GRI9285

(ceci n’est pas une critique, mais…)

Souvent je me demande : Mais comment ont-ils pu imaginer cela ? Ici, ce n’est pas le spectacle en lui-même qui m’interroge, c’est plutôt : comment, à la lecture de la série des « Francis, Blaireau farceur », a-t-on pu imaginer en faire un spectacle ? (une série de capsules animées pour internet, ok, mais un spectacle avec des acteurs ? C’est répétitif (à la base, c’est un comic strip qui démarre toujours par la même image : « Francis se promène dans la campagne. Soudain… »), c’est cru…)

Pourtant, c’est ce qu’a fait la compagnie Victor B., et bien lui en a pris. A l’aide de peluches et de jouets, les trois comédiens nous emmènent dans l’univers chatoyant mais surtout pas politiquement correct de Francis et de ses congénères. Au programme et dans le désordre : fornication, suicide, écologie, famille… Tout y passe, personne n’est épargné. On rit parce que c’est drôle, on rit et on en a un peu honte, on rit parce que c’est vrai : l’Homme est lâche, égoïste, faible… On rit parce qu’on peut se reconnaître.

La pilule passe aussi et surtout parce que la mise en scène est sobre mais inventive et suffisamment variée, les acteurs nous emmènent dans l’absurdité la plus totale, et pas uniquement par le truchement de leurs peluches, mais aussi grâce à leur gestuelle, leur voix et un peu de musique.

En conclusion, j’ai eu ma dose de rire quotidienne, je peux vivre une journée de plus.

 

FRANCIS SAUVE LE MONDE

Mise en scène : Jean-Michel Frère

Adaptation : Pauline Desmarets, Jean-Michel Frère, Simon Wauters et Sébastien Derock

Avec : Pauline Desmarets, François Saussus et Sébastien Derock Scénographie et costumes : Coline Vergez – Création Lumières : Julien Soumillon

Une production Compagnie Victor B et Théâtre de Namur/Centre Dramatique.

Jusqu’à au mercredi 17 octobre 2018 au Centre Wallonie Bruxelles, Paris

 

(une autre histoire)

La pièce est à 20h30. Non, à 20h. Quoi ? Je me mets en marche. Je vais rater l’allocution de notre cher président, je vais rater le début du match de l’équipe de France, mais c’est pas grave. Je prends un premier métro, je prends un deuxième métro. J’arrive au théâtre et je m’asseois.

Aujourd’hui, j’avais envie de raconter une autre histoire sans chute.

(une deuxième autre histoire)

Francis se promène dans la campagne. Soudain il se rend compte qu’il est en retard pour voir l’adaptation de ses propres aventures. Il court dans le métro, renverse un premier mendiant, un deuxième mendiant, un troisième mendiant. Francis slalome entre les personnes désireuses de rentrer chez elles après une journée de dure labeur, durant laquelle elles furent maltraitées par leur supérieur hiérarchique voire des enfants. A la sortie de la bouche de métro, il percute une trottinette électrique qui circulait à vive allure sur le trottoir. C’en est fini de Francis, qui ne verra jamais comment des humains ont pu faire un spectacle de théâtre à partir de ses aventures.

 

vu le mardi 16 octobre 2018 au Centre Wallonie-Bruxelles, Paris

prix de ma place : 10€

Textes (sauf mention contraire) : Axel Ito

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s