Quoi/Maintenant (Jon Fosse / Marius von Mayenburg / tg STAN / Théâtre de la Bastille)

(quand on ne lit pas la bible)

Quoi/Maintenant ? La barre de travers, appelée également slash (comme le guitariste des Guns), jette la discorde entre les mots quoi et maintenant qui vivaient pourtant en parfaite harmonie. En arrière plan s’annonce une guerre fratricide entre les lettres et signes de ponctuation ?

 

(de quoi ça parle en vrai)

La comédie tg STAN revient avec Quoi/Maintenant, d’après la courte pièce de Jon Fosse « Dors mon petit enfant » en guise de prologue poétique, suivi de la comédie caustique « Pièce en plastique » de Marius von Mayenburg. La première s’apparente à un véritable écrin de mots dans lequel les dialogues désarticulés, le rythme et les sonorités semblent primer sur le sens. (…) La deuxième (…) met en scène une femme de ménage engagée par un couple libéral aisé et à priori large d’esprit… Maxime Bodin. (http://www.theatre-bastille.com/saison-17-18/les-spectacles/quoi-maintenant)

 

8-st2
crédits photos : Koen Broos

 

(ceci n’est pas une critique, mais…)

J’ai essayé de me la jouer critique, mais je n’y arrive définitivement pas, donc, je la joue comme j’en ai l’habitude, en parlant de tout, sauf de la pièce, quitte à faire douter les gens : « Mais a-t-il vraiment vu la pièce ? » Oui, je l’ai vue, c’était même la première et je ne suis pas resté au pot de première, alors que j’avais faim, mais j’étais tellement fatigué… Pas par la pièce, non. La pièce, je l’ai aimée.

J’ai déjà parlé de la fan attitude (cf Caubère, Bouchaud pour ma part), d’aimer quoi qu’ils fassent. J’aime le tg STAN, mais sur les onze spectacles que j’ai vu d’eux (j’ai aussi vu The Way she dies à Toulouse l’an passé, je me la pète un peu), je n’ai pas tout aimé (Le Tangible par exemple). Tout ça pour dire, quoi ? Ben que j’ai vraiment aimé cette pièce. Allez, je m’explique un peu.

Malgré la méthode de travail et un dispositif qu’on connait (stan.be pour plus d’informations… oui, j’aurais pu détailler, mais je suis en retard sur tout, faut me comprendre ! J’ai une vie aussi, on ne dirait pas ! Je suis obligé de faire des Doodle pour pouvoir voir mes amis !), on arrive tout de même à être surpris, par les textes que le collectif choisit (ici un court texte des plus absurdes de Jon Fosse, genre de Huis Clos métaphysique relié à un texte incisif de Marius von Mayenburg ou comment l’arrivée d’une femme de ménage va mettre en lumière les travers et les à priori d’une famille bourgeoise libérale qui, évidemment, n’a nulle conscience de son propre mépris, texte qui n’oubliera pas non plus d’égratigner un certain milieu des arts… coucou ART de Yasmina Reza, autre production STAN), par le jeu libre et d’un naturel apparent (et on y croit, comme quand Damiaan De Schrijver interpréte un ado un peu différent qui passe en un retournement de veste (ou presque) à un artiste d’art contemporain artistique… oui, j’ai écrit ça)

Pour résumer, c’est drôle et grinçant, ça donne envie de lire les textes originaux, c’était mon 11e spectacle du tg STAN et j’en veux encore…

(petit aparté : toujours passionnant également d’observer les acteurs aux saluts…)

 

vu le mardi 23 janvier 2018 au théâtre de la Bastille

Prix de la place : 13€/mois (pass Bastille)

 

QUOI/MAINTENANT

De et avec Jolente De Keersmaeker, Els Dottermans, Damiaan De Schrijver et Frank Vercruyssen

Un spectacle de tg STAN (stan.be), d’après Dors mon petit enfant de Jon Fosse (traduit par Terje Sinding) en prologue à la pièce Stück Plastik (Pièce en plastique) de Marius von Mayenburg (traduit par Mathilde Sobottke)

Lumières Thomas Walgrave – Costumes An D’Huys – Technique Tom Van Aken, Iwan Van Vlierberghe et Tim Wouters

Jusqu’au 9 février 2018 au théâtre de la Bastille (Paris)

 

(une autre histoire)

– Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? Hein ? Quoi ? Maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? On continue, on reste là à se regarder dans le blanc des yeux ? J’ai besoin d’air. J’ai besoin de silence. Ton regard crie trop. Je veux me boucher les yeux tellement tu cries. Je ne suis pas prêt. Non. Pas maintenant. Arrête. Ça ne sert à rien, tu le sais bien. Non je ne pleure pas, j’ai mal aux yeux. Je fais une allergie aux cyprès, c’est la saison. Non, il n’y a pas de cyprès ici, mais avec le vent fort, il tournoie et je suis très sensible aux courants. Il est l’heure de la conjonctivite. Attends demain matin, j’aurai les yeux collés, je ne te verrai plus. Tu crois que Hector pourrait être mon chihuahua d’aveugle ? Qu’il ait au moins une utilité, ce con de chien. Je me baladerai comme ça, avec mon chien, je mettrai mon masque de ski, parce que je ne retrouve plus mes lunettes de soleil. Je le laisserai aller, au gré des senteurs urinales et hivernales. Comme quand je me suis perdu avec Nixon, le chien de mon parrain, quand j’étais petit. Je heurterai cette aveugle que je vois tous les matins dans le tramway. Son chien bouffera le tien et nous tiendrons tous deux sa laisse. Elle m’adoptera. Elle aura pitié de moi. Je lui raconterai toi et le reste aussi. Mes yeux se décolleront, tout comme mes espoirs pour reprendre avec toi. Et ça sera tant mieux. Oui. Ça sera tant mieux. Je serai bien mieux avec elle. Je la coifferai, je lui ferai la toilette. Parce que quelqu’un d’aveugle ne sait rien faire toute seule, me trompé-je ? Je lui deviendrai indispensable. Alors elle me mangera, parce qu’elle aura faim, parce que je ne sais pas faire à manger, ça tu le sais. Je ne veux pas devenir aveugle. Tu veux bien me reprendre ?

– Quoi ? Maintenant ?

Publicités

Une réflexion au sujet de « Quoi/Maintenant (Jon Fosse / Marius von Mayenburg / tg STAN / Théâtre de la Bastille) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s